Boudoir, lingerie, nu sont des domaines de la photographie qui se confondent parfois, voici ma vision de ces sujets.

De tous les mammifères seul l’être humain porte des vêtements au quotidien. Certains animaux sont exceptionnellement couverts pour lutter contre le froid, la pluie. Jamais la nudité de l’animal ne paraît impudique, celle de l’humain dérange. Il semble que la tenue habillée soit considérée comme la tenue normale ou correcte dans notre société.

L’humain s’habille pour lutter contre les intempéries mais pas seulement. Il s’habille pour afficher son rôle dans la société et surtout pour masquer des parties de son corps, jugées intimes.

Les organes génitaux sont considérés chez l’homme et chez la femme comme des parties intimes. La poitrine ne l’est que chez la femme, suivant les périodes. En 1980 les individus ne cachaient que leur sexe à la plage, maintenant beaucoup de femmes cachent aussi leur poitrine.

Pour moi, photographier un individu, c’est le photographier tel qu’il est. Nu ou vêtu peu importe, c’est comme il en a envie. Dans le cas où le corps est recouvert, je photographie le visage ou les mains, les seuls éléments visibles. Je peux aussi photographier des vêtements, ce que certains appellent de la photo de mode mais c’est autre chose.

Pour qui ?

Dans cette galerie vous verrez des images réalisées avec des modèles ou des clientes. La différence est simple mais beaucoup ont du mal à la comprendre.

La modèle est une personne qui pose pour le plaisir (ou pour l’argent). Elle pose régulièrement pour différents photographes dont elle apprécie le travail. Plusieurs personnes que vous verrez ici ont d’abord été des clientes, puis sont devenues modèles suite à cette première expérience. Je pourrais qualifier la séance avec modèle de rencontre artistique.

La cliente est une personne qui pose exceptionnellement et pour un besoin. Ses motivations sont variées, pour vous donner quelques exemples :

  • album pour un ami (Saint-Valentin, Noël)
  • pour marquer un anniversaire
  • évènement particulier (evjf)
  • pour se voir et s’apprécier (vous savez la photo-thérapie parfois mise en avant par erreur)
  • pour faire un book professionnel
  • simplement pour se faire plaisir
  • pour combattre une timidité ou une pudeur excessive

Je serais tenté de dire que chacune a sa ou ses motivations. Il serait bien long de citer toutes celles que j’ai connues.

Pourquoi poser nu ?

L’expérience m’a prouvé qu’en se débarrassant de sa tenue, un individu se débarrasse aussi de son personnage social et de l’image qu’il veut montrer à son entourage. Ce personnage m’intéresse peu. Je n’impose jamais de tenue aux personnes que je photographie. Je leur laisse choisir ce qu’elles souhaitent me montrer de leur corps et… de leur âme. Toujours par expérience, je sais que le visage d’une personne est différent suivant sa tenue. L’observation des images d’une séance est troublante. Les premiers portraits sont chargés du poids de la société, qui plus est si l’individu est vêtu. Les derniers laissent apparaitre la personne dans sa vérité, sa fragilité aussi, sa beauté souvent. Je pourrais essayer de décrire ce phénomène mais cela a déjà été très bien fait. Michel Tournier en parle très bien dans “le portrait nu”.

Je tiens ici à rappeler que si lingerie et nu représentent une partie importante de ce site, ils ne sont qu’une partie de mon travail.

Quelques conseils – clientes

Je m’adresse à vous qui êtes intéressée par une séance et pour qui c’est une première. Bouche à oreille, site, Instagram, connaissances sont les principaux moyens de mise en relation. Ensuite il faut que vous regardiez s’il y a concordance entre votre attente et le travail du photographe. Certains photographes sont spécialisés et d’autres polyvalents, ce qui est mon cas.

Quelques conseils pour choisir un photographe en toute confiance :

  • choisissez quelqu’un qui existe, un vrai photographe indique toujours son nom. Même s’il se présente sous une raison sociale, son nom doit apparaitre quelque part et être vérifiable.
  • regardez ses images, sur son site, sur Instagram pour voir l’ambiance générale qui s’en dégage.
  • lisez les commentaires sur son travail.
  • contactez des modèles avec qui il a travaillé, sur Instagram les modèles sont généralement identifiées (sauf les personnes qui souhaitent rester anonymes).

Déroulement d’une séance – clientes

Ensuite, vient la première communication au téléphone, souvent longue, pour cerner vos attentes, vos possibilités. Elle permet aussi de définir un lieu, soit extérieur, soit chez vous, soit dans un lieu neutre, hôtel, par exemple. Cette communication est souvent suivie par une rencontre devant un café pour faire plus ample connaissance.

Lors de ces différentes étapes, nous abordons rarement le sujet de la tenue, habillée, lingerie, nu c’est vous qui voyez. D’ailleurs les séances se font généralement dans différents styles. La séance commence souvent par du portrait.

La seule chose que j’aime connaitre c’est le but de la séance. Plaisir personnel, trouver l’âme soeur, réveiller la passion chez un mari fatigué, etc… je laisse travailler votre imagination.

Je ne prévois qu’une séance par journée, le temps passe très vite et il est frustrant pour tout le monde de devoir s’arrêter, mieux vaut que la séance se termine naturellement, pour la petite histoire, mes deux cents séances écoulées ont duré de trois heures (avec des modèles expérimentés) à seize heures avec des débutantes inspirées.

Pendant la séance nous faisons des photos, nous parlons, nous buvons, nous écoutons de la musique, bref nous vivons, j’aime photographier la vie. Pendant cette séance vous êtes seule juge de vos tenues, de votre attitude, je vous guide mais je ne vous impose rien et ne vous interdis rien.

A la fin de la séance je vous laisse une clé usb avec les images brutes (généralement entre 500 et 2000), dans les jours qui suivent vous m’envoyez la liste des images qui vous plaisent, je les traite (luminosité, contraste, couleur), je ne retouche que les petits problèmes cutanés (boutons), je peux aussi faire quelques retouches à votre demande seulement (cicatrice, tatouage ) à supprimer.

Vous êtes clientes, vous faites l’usage que vous souhaitez des images, dans certains cas je publie des images, anonymes ou non, toujours avec votre accord ou à votre demande.

Confiance doit être le maitre-mot de notre relation photographique.

Organisation d’une séance – modèle

Là c’est beaucoup plus simple et rapide, on se connait et on s’apprécie via les réseaux sociaux, on se contacte brièvement pour se dire tout le bien que l’on pense l’un de l’autre, on se fixe un lieu et une date. Dans ce cas le shooting est la rencontre de deux univers déjà structurés.

« 2 de 2 »